Etudes interactives du CRI

Etudes interactives archivées

| Aller à la page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |


2013
Appel à observation des atteintes ophtalmologiques de la PR (hors syndrome sec) chez des patients traités par biothérapies (anti-TNFα, rituximab, abatacept, tocilizumab)

L’objectif de ce projet est d’évaluer l’efficacité des biothérapies (anti-TNFα, rituximab, abatacept, tocilizumab) sur les atteintes ophtalmologiques de la PR (épisclérite, sclérite, kératite ulcérative périphériques PUK) en dehors du syndrome sec et de ses complications. Le but est également d’estimer si au contraire, ces biothérapies peuvent être à l’origine d’une aggravation de l’atteinte ophtalmologique, voire d’une apparition de novo d’une complication ophtalmologique.


2014
Pub.
Hépatite E survenant sous traitement immunosuppresseur

Nous souhaitons recueillir, sous l’égide du CRI, toute observation d’hépatite E survenant chez des patients ayant une maladie inflammatoire traitée par immunosuppresseur.
Cet appel fait suite à un cas d’hépatite E aiguë sous Abatacept survenu en décembre 2011.


2012
Pub.
Observations de maladie de Takayasu traités par tocilizumab

Sous l’égide du CRI, nous vous proposons de colliger les observations de maladie de Takayasu traités par tocilizumab. Peu de données, principalement sous formes de cas rapportés, sont actuellement disponibles sur l’efficacité du tocilizumab dans la maladie de Takayasu.


2013
Pub.
Rhumatismes inflammatoires associés aux syndromes myélodysplasiques

Sous l’égide du CRI, nous vous proposons de colliger les observations françaises de rhumatismes inflammatoires associés aux syndromes myélodysplasiques (SMD). 
Peu de données, principalement sous formes de cas rapportés, sont actuellement disponibles sur les caractéristiques des rhumatismes associés aux SMD, aucune étude n’a réellement évaluée l’évolution et la prise en charge thérapeutiques de ces manifestations articulaires. L’association avec les LMMC sera particulièrement intéressante à évaluer. 


2015
Pub.
Observatoire des syndromes des antiphospholipides traités par inhibiteur du facteur Xa (Rivaroxaban, Apixaban, Edoxaban) ou par anti-thrombine (Dabigatran, Ximélagatran)

Sous l’égide du CRI, nous vous proposons de colliger les observations françaises de Syndrome des antiphospholipides (SAPL) traités par inhibiteur du facteur Xa (Rivaroxaban, Apixaban, Edoxaban) ou par anti-thrombine (Dabigatran, voire Ximelagatran avant qu’il n’ait été retiré du marché).
Il n’y a actuellement aucunes données sur ces traitements au cours du SAPL. Nous vous remercions donc de bien vouloir nous contacter si vous avez un patient ayant un SAPL défini qui a reçu ce type de traitement (ou pour lequel vous envisagez de le prescrire).


2014
Pub.
Pelade sous anti-TNF : appel à observation

Il s’agit d’une étude descriptive à la fois rétrospective et prospective (à partir de janvier 2011 jusqu’en décembre 2012) à l’échelle nationale menée auprès des dermatologues, des rhumatologues et des gastro-entérologues prescripteurs de biothérapies, sous l’égide et par l’intermédiaire des sociétés savantes de chacune des 3 spécialités : Groupe Français du Psoriasis, CRI et GETAID.


2013
Polyarthrites sclérodermiques traitées par anti-TNF

Certaines sclérodermies systémiques s’associent à des polyarthrites sévères rebelles aux traitements classiques (AINS, antalgiques, hydroxychloroquine, prednisone, méthotrexate) et ont justifié des prescriptions de biothérapies anti-TNF.