Etudes interactives du CRI

Syndrome des anti-synthétases associés à la présence d’anticorps anti-CCP

Retourner à la liste complète des études archivées

Cher(e)s Collègues,

Le syndrome des antisynthétases est une connectivite rare associant le plus souvent des manifestations musculaires, pulmonaires et articulaires. 
Bien que souvent classé parmi les myosites inflammatoires et les pneumopathies interstitielles, notre expérience a montré qu’un syndrome des antisynthétases peut être révélé par une polyarthrite : celle-ci peut rester isolée sur le plan clinique avant l’apparition éventuelle des d’autres manifestations musculaires et/ou pulmonaires caractéristiques, ce qui rend son diagnostic précoce difficile.
Cette atteinte articulaire peut rester séronégative ou parfois s’accompagner de la présence d’anti-CCP.
La signification phénotypique de ces auto-anticorps au cours du syndrome des antisynthétases est mal connue. Seulement huit cas de syndromes des antisynthétases anti-CCP positifs ont été rapportés dans la littérature. Tous les patients avaient une polyarthrite qui, dans 6 cas sur 6, était destructrice. Ce syndrome de chevauchement pose également des questions thérapeutiques et notamment celle de la sécurité de l’utilisation des anti-TNFα. Les deux patients traités par cette biothérapie qui ont été rapportés dans la littérature ont développé une myosite régressive à l’arrêt de l’anti-TNFα.

Sous l’égide du CRI, nous proposons de colliger les cas de syndrome des anti-synthétases associés à la présence d’anticorps anti-CCP, dans l’objectif de décrire le profil clinique, immunologique et la prise en charge thérapeutique de ces patients.

Si vous avez un ou des cas de syndrome des anti-synthétases associés à la présence d’anticorps anti-CCP :

Tout service clinique impliqué dans l’inclusion d’un patient sera associé à la publication. 
Nous vous remercions d’avance de votre participation.

Bien cordialement
Alain Meyer, Guillaume Lefèvre, Baptiste Hervier, Jean Sibilia,
Eric Hachulla, René-Marc Flipo, David Launay