Etudes interactives du CRI

Glomérulopathies de type « hyalinose segmentaire et focale » induites par les inhibiteurs du TNF alpha

Retourner à la liste complète des études en cours

Les effets secondaires néphrologiques des inhibiteurs du TNF alpha actuellement décrits sont secondaires à l’induction par ces molécules de vascularites ou de syndromes lupus-like avec atteinte glomérulaire.

A l’inverse, la survenue d’un syndrome néphrotique dû à une glomérulopathie de type « hyalinose segmentaire et focale » (HSF) n’a, jusqu’à présent, jamais été décrite chez les patients recevant ces biothérapies.

Nous avons pu, au cours des 5 dernières années, recueillir 4 cas de syndrome néphrotique avec HSF à la ponction-biopsie rénale, potentiellement induits par la prise d’inhibiteur du TNF alpha.1 Deux des patients étaient traités par anti-TNF alpha dans le cadre d’une polyarthrite rhumatoïde (les 2 autres patients étant atteints de pathologies inflammatoires du tube digestif). L’imputabilité du traitement est fortement suggérée par la résolution du syndrome néphrotique après l’arrêt seul de l’anti-TNF alpha dans l’un des cas.

Afin d’augmenter la série actuelle pour mieux documenter ce possible effet secondaire, nous souhaiterions, sous l’égide du CRI, recueillir d’autres observations de protéinurie d’ordre néphrotique ayant amené à la réalisation d’une ponction-biopsie rénale chez les patients sous anti-TNF alpha.

Si vous avez eu l’occasion d’adresser à un néphrologue un(des) patient(s) sous anti-TNF alpha présentant ce type d’anomalie clinico-biologique, nous vous remercions de bien vouloir compléter la fiche de renseignement ou de nous contacter pour nous signaler le cas.

Tous les collègues ayant inclus des patients dans cette étude seront co-auteurs de la publication future.

Dr David Buob
Service d’Anatomie Pathologique, Hôpital Tenon
4 rue de la Chine, 75970 Paris Cedex 20
Fax: 01.56.01.78.76
e-mail : david.buob@tnn.aphp.fr

Références : 1. HSF de forme cellulaire et du pôle urinaire après traitement par anti-TNF alpha : une nouvelle entité ? A propos de 4 cas. Zemri A et al. 16ème réunion Commune de la Société de Néphrologie et de la Société Francophone de Dialyse, Saint Etienne, 2014