Les Journées Scientifiques du CRI  Ière Journée Scientifique du CRI - Mai 2002  Compte-rendu du Pr Jean SIBILIA

Jean SIBILIA, Service de Rhumatologie CHU Strasbourg

Retour à la page d'accueil de la 1ère Journée Scientifique du CRI

Points forts :

  • Le TNFa est un effecteur final de différentes affections inflammatoires aussi différentes que la polyarthrite rhumatoïde, les spondylarthropathies, le syndrome de Gougerot-Sjögren, les myosites, la sarcoïdose et d'autres affections.
  • Les anti-TNFa sont potentiellement efficaces dans toutes ces affections, mais leurs modalités d'utilisation et leur rapport bénéfice-risque sont encore mal connus dans les affections orphelines.
  • Des résultats préliminaires semblent démontrer une efficacité des anti-TNFa dans les myosites, les vascularites, les uvéites (notamment de la maladie de Behçet), la maladie de Still, la sarcoïdose et certaines formes d'amylose. Cette efficacité est plus controversée dans les sclérodermies, certaines fièvres périodiques héréditaires et d'autres affections orphelines.
  • Les premiers anti-TNFa développés ont été des anticorps monoclonaux (infliximab) et des récepteurs solubles du TNFa (étanercept) , mais d'autres modalités thérapeutiques sont en cours de développement. Des inhibiteurs des voies de signalisation (voie de NFkappaB et des MAP-kinases)des modulateurs de la régulation post-transcriptionnelle et du clivage du TNFa membranaire sont à l'étude.
  • Des travaux collaboratifs sont nécessaires pour évaluer l'intérêt et la tolérance des anti-TNF dans les affections dysimmunitaires.

Cette réunion, organisée à l'initiative du CRI (Club Rhumatisme Inflammatoire), a rassemblé des rhumatologues, des pneumologues, des ophtalmologues et des internistes. Deux objectifs avaient été fixés :

  • faire l'état de l'art concernant le rôle du TNF et l'intérêt des anti-TNF dans les affections systémiques "orphelines",
  • essayer d'établir les bases de travaux collaboratifs permettant d'évaluer l'intérêt des anti-TNF dans ces affections.

Nous vous proposons de résumer les différentes communications de cette journée riche en enseignement, mais, en complément, les documents de cette réunion, ainsi que le texte et les communications, sont disponibles sur le site du CRI. Ceux qui le souhaitent pourront aussi débattre des sujets qui les préoccupent au sein d'un forum.

  1. Le TNFa : une cible thérapeutique privilégiée (Jean SIBILIA, Strasbourg)
  2. Le TNFa et les anti-TNFa dans les myopathies inflammatoires (Patrick CHERIN, Paris ; Thierry SCHAEVERBEKE, Bordeaux)
  3. Le TNF et les anti-TNFa dans les vacularites systémiques et la maladie de Horton (Loic GUILLEVIN, Paris, Michel de BANDT, Paris)
  4. Le TNFa et les anti-TNFa dans la sarcoïdose (Bruno CRESTANI, Paris)
  5. Le TNFa et les anti-TNFa dans la maladie de Behçet (Bertrand WECHSLER, Paris)
  6. Le TNFa et les anti-TNFa dans les fièvres périodiques héréditaires (Gilles GRATEAU, Paris)
  7. Le TNFa et les anti-TNFa dans les amyloses (Xavier MARIETTE, Jacques-Eric GOTTENBERG, Paris)
  8. Le TNFa et les anti-TNFa dans la maladie de Still de l'adulte (Bruno FAUTREL, Paris, Bernard COMBE, Montpellier)
  9. Le TNFa et les anti-TNFa dans l'uvéite (B. BODAGHI, Paris)
  10. Le TNFa et les anti-TNFa dans les affections systémiques pédiatriques (Anne-Marie PRIEUR, Paris)
  11. Conclusion